Le jeu vidéo est-il un art ?

L'American Art Museum de Washington célèbre la créativité de ces jeux et des artistes qui les conçoivent, dans une exposition qui vient de s'ouvrir.

Au sens antique du terme, le jeu vidéo requiert un savoir-faire qui lui mérite incontestablement la qualification d'"art."

Il est cependant difficile de penser que les quelques jolies scènes qui ponctuent les cinématiques dans ces jeux confèrent à ces oeuvres  un souci d'esthétique.
Pourtant certains se donnent cette exigence. Jenova Chan raconte ainsi comment la campagne californienne lui a inspiré "Flower" dans lequel le joueur survole des paysages à la Van Gogh, et doit cueillir des fleurs. "J'ai grandi à Shanghai, je n'avais jamais vu de collines", dit-il, "quand je suis venu en Californie, j'ai vu
des fermes, des moulins, je voulais montrer ce qui m'avait bouleversé"
, ajoute-t-il.

"Je veux améliorer la vie des gens en leur montrant comment avoir davantage de sensations, aimer plus, sentir le monde autour d'eux", explique quant à elle Jennifer MacLean, créatrice de jeux vidéos.

Amour et esthétique, voilà donc une bonne voie qu'il s'agit d'encourager, pourvu que les termes ne soient pas galvaudés !

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*