Tous au musée de Chintreuil !

Le musée de Chintreuil, situé à Pont-de-Vaux dans l’Ain, a été créé en 1866 à partir d’une galerie de portraits d’hommes illustres, originaires de Pont-de-Vaux. Hébergé dans un ancien hôtel particulier du XVIIe siècle, ce musée doit ainsi son nom au peintre paysagiste Antoine Chintreuil, né en 1814 à Pont-de-Vaux, conservant une grande partie de son œuvre. Chintreuil choisit néanmoins de s’installer à Paris, là où il rencontre son maître, Jean-Baptiste Corot. Il devient prolifique en peignant un très grand nombre de peintures, son goût pour la nature l’amenant à s’imprégner intrinsèquement en s’abandonnant au milieu de celle-ci.

antoinechintreuilLe musée s’organise autour de trois axes principaux : les beaux-arts, l’histoire locale et l’écologie mêlée aux « curiosités », affichant un caractère régional afin de découvrir la nature à travers les hommes « du pays ». Ainsi, outre les toiles de Chintreuil, celles d’artistes tels que Jules Migonney, Firmin-Girard, Fonville père et fils, Louis-René Boulanger et Louis Jourdan, se trouvent également exposées ainsi que les portraits d’illustres pontévallois. On y trouve également une partie consacrée à l’art de la calligraphie, ouverte il y a dix ans et qui donne un attrait supplémentaire à ce musée.

De plus, ce musée possède, comme on l’a vu, un caractère particulier par la pluralité de ses collections et également par son cabinet de curiosités appartenant anciennement à Edouard Berthet, et donné au musée en 1869. Celui-ci est un bien rare, peu d’entre eux subsistent à l’heure actuelle, ses biens offrent une approche animale, végétale et minérale. Il est, en effet, à noter l’attention toute particulière portée à l’écologie, en ces temps de remise en question et de recadrage. La sensibilisation sur l’écologie régionale est un point tout à fait intéressant à relever, un patrimoine protégé à vocation d’être préservé.

Enfin, le musée accueille des expositions temporaires ce qui le lie à l’actualité artistique et lui permet d’être une mémoire vivante du passé à la lueur du présent pour éclairer le futur. Ce qui fait de lui un musée d’une diversité étonnante au service d’une nature vivifiante.

Lucie Papin

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*