Rencontre avec Lukáš Kándl, chef de file du Réalisme magique

Lors de l’exposition Art Capital tenue au Grand Palais en novembre 2015, Sauvons l’art a rencontré Lukáš Kándl, chef de file du Réalisme magique. 

lukas kandl

liste

      

Lukáš Kándl avec  une trentaine d’autres artistes forment le mouvement « Libellule Renaissance Contemporaine ». Ce mouvement, né en 2006, compte déjà 50 expositions dont 7 planifiés en 2016.

Le mouvement « Libellule Renaissance Contemporaine » avec sa dixième collection « Autoportrait » détourne le concept participatif propre à l’AC (art contemporain officiel). Ainsi les artistes jouent avec le public tout en gardant leurs propres valeurs de qualité, de beau métier, d’esprit de groupe. L’autoportrait de l’artiste devient alors l’autoportrait du visiteur qui peut mettre sa tête à la place de celle de l’artiste ; celle-ci ayant été préalablement découpée et retirée.

expo-autoportraite-RM

Qu’est ce que le mouvement Libellule ? 

Ce mouvement vient du désir de monter un groupe international avec les mêmes idées et la même qualité technique. L’idée d’une thématique imposée vient de la constatation qu’il est plus facile pour les expositions et les journaux de communiquer dessus. Cette méthode a permis de réunir des artistes et de les valoriser vis-à-vis du public et des médias. Le premier thème de Libellule était : Les Anges. Toujours dans cette optique de pouvoir figurer dans les expositions et de faire une impression d’unité en plus de la thématique unique, l’idée a été de faire un format unique.

 Qu’est ce que le Réalisme magique ?

Le terme de Réalisme magique vient de la littérature, notamment d’un concept tiré de l’auteur colombien Gabriel Garcia Marquez dans son ouvrage 100 ans de solitude. L’inspiration première balançait entre le surréalisme et le fantastique et devient le réalisme magique où tout objet peint est réel (existe) mais mis dans des situations imaginaires, fantastiques, oniriques.

D’où puisez-vous votre inspiration ?

Des rêves, de la littérature, de la poésie, des textes bibliques mais aussi de la réalité au quotidien.

Pour vous, qu’est ce que la notion de beau ?

C’est une notion extrêmement importante à l’heure actuelle car l’art officiel nous l’interdit. La beauté se trouve lorsque nous avons des souvenirs d’enfances perçus avec le regard d’adulte. La notion d’éphémère donne la beauté des choses. Cependant cette notion d’éphémère est belle lorsqu’elle est liée à l’idée de renaissance.

Le squelette représenté dans Le temps de cerises n’est pas si désagréable que cela car nous sentons qu’il a vécu pleinement.

temps-des cerises-kandl1 temps-des cerises-kandl2

Et à l’inverse, pour vous, qu’est ce que la laideur ?

Tout ce qui a perdu l’élégance ; la laideur se trouve dans le cœur des gens morts dans leurs esprits. Ces personnes ne respectent plus rien, et surtout ne respectent plus autrui. Ils sont enterrés, ils deviennent des squelettes. L’exemple d’artistes utilisant la scatologie en est un exemple frappant ;

Le mouvement Libellule sera exposé dans les lieux suivants en 2016:

– Guadalajara (Mexique) collection « Loteria Mexicana »

– Queretaro (Mexique) collection « Loteria Mexicana »

– Neuenstadt (Allemagne) collections « Zodiaque » et « Dollars »

– Prague (République Tchèque) collection « Hommage aux Maîtres »

– Chaumont en Champagne (France) collection « Hommage aux Maîtres »

Viechtach (Allemagne) collection « Hommage aux Maîtres »

Sedan (France) collection « Zodiaque »

 

VISITEZ LE SITE WWW.LIBELLULEART.COM

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*